Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source de cette information :

http://www.express.co.uk/news/science/592987/End-of-the-world-asteroid-Blood-Moon-September-apocalypse-armageddon-comet-meteor

 

Vu la crédibilité de cette source d'information = http://www.express.co.uk = je me dois de traduire cet article.

 

SIX huge asteroids ARE coming our way as doommongers insist world will end in TWO weeks

 

 

SIX énormes astéroïdes s’en viennent , les findumondalistes insistent , notre monde prendra fin dans deux semaines

 

CONSPIRACY theorists and doom prophets claim an asteroid will wipe out life on the planet in a matter of weeks - anytime between September 21 and 28 in fact.

The asteroid called 2012 TT5 is due to pass September 24 at 5.1million milesNASA•YouTube

The asteroid called 2012 TT5 is due to pass September 24 at 5.1million miles away

Wild predictions being made online claim a space rock up to 2.5miles wide will strike Puerto Rico.

Dates range from September 21 to the end, but most are homing in on between September 23 or 24 due to a range of Bible codes, so-called prophecies, and alleged other predictions.

However, the Blood Moon Prophecy, says the end is nigh on September 28 as that coincides with the last of four 'blood moons' (total eclipses followed with six full moons in between) over the past 18 months. 

The claim appears to have its origins in a

self-proclaimed prophet Rev Efraid Rodriguez, who says he wrote to Nasa warning of the strike after receiving a message from God.

He claims he saw a vision of it "entering the airspace of the town of Arecibo in Puerto Rico, striking the sea between the island of Mona and Mayagüez and triggering a magnitude 12 earthquake.

Many "end of world" prophecies have clearly been made before and passed without incident. 

Still, the latest online doomsday prophecies have been read by so many people that NASA was forced to issue a statement, that it reiterated this week, saying the chances of an impact around that time or within the next few hundred years were next to zero.

 

A series of GETTY

A series of "Blood Moons" ending in September has led to doomsday prophecies
Paul Chodas, of Nasa's Near-Earth Object office at its Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, California, said: "There is no existing evidence that an asteroid or any other celestial object is on a trajectory that will impact Earth."In fact, not a single one of the known objects has any credible chance of hitting our planet over the next century."Nasa has also published a statement on its website reassuring the global public the scare stories are not true.Mr Chodas added: "There is no scientific basis, not one shred of evidence, that an asteroid or any other celestial object will impact Earth on those dates."If there were any object large enough to do that type of destruction in September, we would have seen something of it by now."Nasa DOES tracks about 13,000 "near-Earth asteroids" but accepts this figure is only about 2% of those out there and it has no idea of the whereabouts to the remaining 98% of them.Of the 13,000 around 1,607 are classified as "potentially hazardous" meaning they are big enough and come within a few million miles of Earth - a distance considered a brush past in cosmic terms.

So are any asteroids due to pass close to us on any of these dates and what are the chances of any of them posing any danger?

An Express.co.uk investigation can exclusively reveal there are SIX so-called "close approaches" of "near Earth" asteroids due to pass within a cosmic fraction of the planet within the doommongers' seven-day predicted timescale.

Scientists predict it would take an impact from an asteroid of 1km (0.6miles) in length and upwards to actually kill off most life on the planet.

But something as small as 50 metres could destroy all of London out to the M25 boundary, and a space rock of 100metres long or more could devastate a continent, causing mass destruction and tsunamis.

Dutch man Frank Hoogerbeets got thousands of views for a YouTube video predicting a devastaining earthquake in May that never happenedFRANKHOOGERBEETS•FACEBOOK

Dutch man Frank Hoogerbeets got thousands of views for a YouTube video predicting a devastaining ear

How big are these six?

Of the six due to pass, those on September 23, 27 and 28, are estimated as being up to 57, 39, and 31-metres-long respectively.

In June 1908 the Tunguska asteroid exploded in the atmosphere above Siberia and is the most recent major one in world history.

It saw a 50-metre lump of extraterrestrial rock rain down, flattening around 80million trees, sending a shock wave across Russia measuring five on the Richter scale.

We found the biggest rocks set to pass are on September 22 and 24.

On the 22 two asteroids are expected to whistle past - one of up to 190 metres long - the length of eight train carriages - and another cruise ship-sized space rock of about 280 metres long.

Two days later another whopping 270metre asteroid will pass us.

 

Doommongers claim huge asteroid will hit Earth in late SeptemberGETTY

Doommongers claim huge asteroid will hit Earth in late September

How far away are they?

NASA monitors massive asteroids that pass by several million miles from Earth and smaller ones at up to about 7m miles.

It seems far, but put into context the moon is 238,800 miles from us and our closes planet is Venus at 25m miles away, so the "near Earth asteroids" pass closer to the moon than other planets, and their orbits vary.

The furthest pass of the largest three is on September 22, when the 280-metre asteroid is expected to whistle past at a relatively safe 14.7m miles from us, while the 270metre one on September 24, is a much closer 5.1m miles.

In fact, this space rock is the closest of all six objects due to pass over these days.

 

NASA knows of no asteroid or comet currently on a collision course with Earth, so the probability of a major collision is quite small

NASA spokesman

How certain is Nasa about its path?

NASA gives each asteroid a "condition code" from zero to nine of how certain it is about the predicted orbital path it gives.

A zero means there is "good certainty" about it, while nine means it is highly uncertain, with numbers in between on a sliding scale.

Only one of the six scored a zero - fortunately the biggest 280 metres one passing on September 22.

All the others scored from five or higher, meaning Nasa has a mid-way certainty on their orbital path or quite high uncertainty in two cases which scored six and seven respectively.

The most uncertain pass is the 57-metre rock on September 23, which has a condition code of seven - but hopefully its estimated 18.5m mile flyby and relative small size gives much room for manoeuvre.

More concerning is the cruise-ship-sized rock, the closest, and second largest object, due for September 24, which scored six.

 

Nasa only knows of 2% of asteroids passing GETTY

Nasa only knows of 2% of asteroids passing "close" to the Earth

NASA has two categories within the near-Earth objects, including those which potentially pose a risk.

Rocks are considered a "potentially hazardous asteroid" (PHA) if they are within 4.6m miles of Earth and at least 100 metres across.

NASA says a rock of such size hitting us is "big enough to cause regional devastation to human settlements unprecedented in human history in the case of a land impact, or a major tsunami in the case of an ocean impact."

They added: "Such impact events occur on average around once per 10,000 years."

So the "cruise ship" - known as asteroid 2012 TT5 - is almost three times the size of the smallest PHA, but its 5.1million miles estimated pass puts it a cosmic cats whisper of 500,000 miles over the PAH zone.

With the level of uncertainty surrounding its orbit, it could theoretically come within the PAH boundary. 

There is also the NASA admission that it only knows the whereabouts of two per cent of the estimated 800,000 plus asteroids circling close to us, so hypothetically, an object we have no knowledge of could be on course right now.

In late 2013, Russia was unfortunate again, when a 20-metre long meteor came from nowhere and unexpectedly exploded above Chelyabinsk in Russia, injuring 1,500 people and damaging around 7,000 buildings.

 

2012 TT5 is due to pass at 5.1million miles just outside the potentially hazardous zone, but Nasa admits to uncertainty over its pathCelestia•ScottSutherland

2012 TT5 is due to pass at 5.1million miles just outside the potentially hazardous zone, but Nasa ad

So should we be worried and does that mean modern-day Nostradamuses are wrong?

Nasa insists the doommongers are wrong, although a rock of 2012 TT5's size will certainly be tracked to ensure it does not deviate from the projected orbit.

Nasa, and many scientists, still say we need not be worried.

It said in a statement: "NASA knows of no asteroid or comet currently on a collision course with Earth, so the probability of a major collision is quite small.

"In fact, as best as we can tell, no large object is likely to strike the Earth any time in the next several hundred years.

"NASA has also made asteroid detection a top priority, and are developing strategies for identifying asteroids that could pose a risk to our planet."

 

 

Les théoriciens du complot et des prophètes de l'apocalypse assurent qu’un astéroïde va faire disparaître la vie sur la planète en quelques semaines - à tout moment entre le 21 Septembre et le 28 , en fait.

SIX énormes astéroïdes s’en viennent

Des prédictions sauvages étant faites en ligne et revendiquent qu’une roche de l'espace jusqu'à 2,5 milles de large frappera Porto Rico.

 

Les dates vont du 21 Septembre à la fin de ce mois, mais la plupart des rumeurs  focalisent entre le 23 Septembre ou le 24 en raison d'une série de codes de la Bible, soi-disant prophéties, et allèguent aussi d’autres prédictions.

 

Cependant,  La prophétie de la Lune de sang, dit que la fin est proche, le 28 Septembre  coïncide avec la dernière des quatre «lunes de sang» (éclipses totales suivies de six pleines lunes entre les deux) au cours des 18 derniers mois.

 

La rumeur semble tirer ses origines dans un prophète auto-proclamé Rev Efraid Rodriguez, qui dit qu'il a écrit à la NASA un avertissement de l’impact après avoir reçu un message de Dieu.

Il affirme qu'il a eu une vision de celui-ci "dans l'espace aérien de la ville de Arecibo à Porto Rico, en frappant la mer entre l'île de Mona et Mayagüez et déclenchant un séisme de magnitude 12.

 

 toutes les annonces de  "fin du monde" dans le passé ont clairement été faites sans le moindre incident.

 

Pourtant, les dernières prophéties apocalyptiques en ligne ont été lues par autant de personnes que la NASA a été contrainte de publier une déclaration, qu'il a réitéré cette semaine, affirmant que les chances d'un impact dans ce moment ou dans les cent années à venir était proche de zéro.

 

Paul Chodas, du bureau d'objets géocroiseurs de la NASA à sa Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, en Californie, a déclaré: "Il n'y a aucune preuve existante qu'un astéroïde ou tout autre objet céleste est sur une trajectoire qui causerait un impact avec la Terre." En fait, non un seul des objets connus a une chance crédible de frapper notre planète au cours du prochain siècle » la Nasa a également publié un communiqué sur son site pour  rassurer le public mondial pour dire que les histoires effrayantes ne sont pas vraies. Mr Chodas ajouté: ". Il n'y a pas de base scientifique, pas l'ombre d'une preuve, qu’un astéroïde ou tout autre objet céleste causera un impact sur la Terre à ces dates. " S’il y avait tout objet suffisamment grand pour faire ce genre de destruction en Septembre, nous avons vu quelque chose dès maintenant.

La "NASA ne pistes que environ 13,000 astéroïdes proches de la Terre », mais accepte de dire que ce chiffre est seulement d'environ 2% de ceux là et il n'a aucune idée de l'endroit où le 98% restant se trouve. Des  13,000 autour de 1,607 sont classés comme" potentiellement dangereux " ce qui signifie qu'ils sont assez grands et viennent à quelques millions de miles de la Terre - une distance considérée comme très près en termes cosmiques.

EXCLUSIF: 'Nous ne pouvons pas arrêter les astéroïdes de 100 mètres de frapper la Terre », prévient ...

 

MONTRE: un astéroïdes contenant 3TRILLION £ de platine qui pourrait anéantir ...

Alors y a des astéroïdes qui pourraient passer près de nous à l'une de ces dates et tous ne  représenteraient aucun danger?

 

Une enquête Express.co.uk peut le révéler en exclusivité ,

il y a six objets en approche "près de la Terre" , des astéroïdes en raison de passer en une fraction cosmique de la planète dans les sept jours , en accord avec le délai prévu de les doommongers ( prophètes de la fin du monde).

 

Les scientifiques prédisent que cela ne prendrait qu’un impact d'un astéroïde de 1km (0,6 milles) de longueur et de hauteur pour réellement tuer la vie sur la planète.

Mais quelque chose d'aussi petit que 50 mètres pourraient détruire Londres vers la frontière M25, et un rocher de l'espace de 100 mètres ou plus et pourrait dévaster un continent, provoquant la destruction de masse et les tsunamis.

 

Quelle est la taille de ces six?

 

Sur les six qu’on attend , ceux qui le 23 Septembre, 27 et 28, sont estimés comme ayant  57, 39 et 31, mètres , respectivement.

 

En Juin 1908, l'astéroïde de Tunguska a explosé dans l'atmosphère au-dessus de la Sibérie et est la principale la plus récente dans l'histoire du monde.

 

C’était un bloc de 50 mètres de roche extraterrestre , aplatissement autour de 80 millions d'arbres, envoyant une onde de choc à travers la Russie mesurant cinq sur l'échelle de Richter.

 

Nous avons trouvé les plus grandes roches pouvant potentiellement exploser à passer pour le 22 et 24 Septembre.

 

Pour le  22 , deux astéroïdes sont attendus  - un de jusqu'à 190 mètres de long - la longueur de huit wagons de train - et un autre bateau de croisière de taille Space rock d'environ 280 mètres de long.

 

Deux jours plus tard, un autre énorme astéroïde de 270 mètre est attendu.

 

NASA surveille les astéroïdes massifs qui passent par plusieurs millions de milles de la Terre et de plus petits jusqu'à environ 7m miles.

 

Cela semble loin, mais il faut mettre en contexte que la lune est à 238,800 milles de nous et de notre ferme planète est Vénus à 25 millions de milles de distance, de sorte que les astéroïdes "proches de la Terre" passent plus près de la lune que les autres planètes et leurs orbites varient.

 

Le passage le plus grand des trois objets est le 22 Septembre, lorsqu'il est prévu que l'astéroïde de 280 mètres va passer à un niveau relativement sûr de 14,7 millions de miles de nous, tandis que celui 270 mètres le 24 Septembre, est un 5.1m beaucoup plus étroit en  milles.

En fait, cette roche de l’espace est le plus proche de tous les six objets qui  va passer ces jours.

 

effectivement sauver l'humanité de la ...

 

NASA ne connaît pas d'astéroïde ou une comète actuellement sur une trajectoire de collision avec la Terre, de sorte que la probabilité d'une collision majeure est assez petit , selon un Porte-parole de la NASA

 

Comment la Nasa peut-être certaine à propos de sa trajectoire ?

 

Le NASA donne à chaque astéroïde un "code de condition" de zéro à neuf de la façon dont il est certain à propos de la trajectoire orbitale prédit qu'il donne.

Un zéro signifie il est "bonne certitude" à ce sujet, tandis que neuf signifie qu'il est très incertaine, avec des numéros entre sur une échelle mobile.

 

Seulement un des six a obtenu un zéro - heureusement, la plus grande de 280 mètres d'un passage le 22 Septembre.

 

Tous les autres ont marqué de cinq ou plus, ce qui signifie la NASA a une certitude à mi-chemin sur leur trajectoire orbitale ou assez élevé d'incertitude dans deux cas qui a marqué six et sept, respectivement.

 

Le passage le plus incertain est le rocher de 57 mètres le 23 Septembre, qui a un code de condition de sept - mais nous espérons que ses quelque 18,5 millions de survol mille et de petite taille par rapport donne beaucoup de marge de manœuvre.

 

Plus inquiétant est le rocher des navires de croisière de taille, l'objet le plus proche, et le deuxième, en raison pour Septembre 24, qui a marqué six.

 

ASTEROID DERNIÈRE: NASA met en garde contre JUMBO JET rubrique astéroïde de taille ...

 

Sur la photo: Le point dans l'espace qui pourrait un jour provoquer un ...

 

La NASA dispose de deux catégories à l'intérieur des objets proches de la Terre, y compris ceux qui posent un risque potentiel.

 

Les roches sont considérées comme un «astéroïde potentiellement dangereux" (PHA) si elles sont dans les 4,6 millions miles de la Terre et au moins 100 mètres de diamètre.

 

NASA dit qu'un rocher d'une telle taille est "assez grand pour causer la dévastation régionale aux établissements humains sans précédent dans l'histoire humaine dans le cas d'un impact de la terre ou un tsunami majeur dans le cas d'un impact de l'océan."

 

Ils ont ajouté: "Ces événements d'impact se produisent en moyenne environ une fois par 10.000 ans."

Ainsi, le "navire de croisière" - connu comme astéroïde 2012 TT5 - est près de trois fois la taille de la plus petite PHA, mais sa passe miles 5,1 millions estimée met un chats cosmiques murmure de 500.000 miles sur la zone de l'HTAP.

Avec le degré d'incertitude entourant son orbite, il pourrait théoriquement entrer dans les limites de HAP.

Il est également admis par la NASA qu'elle ne sait où deux pour cent des quelque 800.000 astéroïdes ainsi que encerclant près de nous, donc hypothétiquement, un objet que nous ne connaissons pas pourrait être sur la bonne voie en ce moment.

 

À la fin de 2013, la Russie était regrettablement frappée, quand un météore de 20 mètres venu de nulle part et de façon inattendue a explosé au-dessus de Chelyabinsk en Russie, en blessant 1.500 personnes et endommageant environ 7,000 bâtiments

 

Alors devrions-nous être inquiets avec les prophéties de fin du monde et des  Nostradamus modernes?

 

La Nasa insiste , les prophètes de malheur ont tort, bien que un rocher de 2012 la taille de TT5 sera certainement suivi à assurer qu'elle ne dévie pas de l'orbite prévue.

 

Nasa, et de nombreux scientifiques, disent toujours que nous ne devons pas être inquiet.

Il a déclaré dans un communiqué: «La NASA ne connaît pas d'astéroïde ou une comète actuellement sur une trajectoire de collision avec la Terre, de sorte que la probabilité d'une collision majeure est assez petite.

"En fait, du mieux que nous pouvons dire, sans grand objet est susceptible de frapper la Terre tout moment dans les prochaines plusieurs centaines d'années.

«La NASA a également fait la détection d'astéroïdes une priorité absolue, et élaborent des stratégies pour identifier les astéroïdes qui pourraient poser un risque pour notre planète."

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :